La viabilité hivernale (déneigement et lutte contre le verglas) sur les voies communales est de la compétence du Maire au titre de ses pouvoirs de police.

Les services techniques municipaux sont chargés de sa mise en oeuvre sur le terrain.

dommages_collat_raux_1Les moyens :

 Pour assurer cette mission, ils disposent d’un unique véhicule porte-outils de type MERCEDES-BENZ UNIMOG à quatre roues motrices, équipé d’une étrave chasse-neige transformable et d’un épandeur porté.

La longueur de voirie à traiter est de 16,5 kilomètres, à laquelle il convient d’ajouter les 4 kilomètres de route départementale qui sont utilisés pour transiter d’un côté à l’autre de la commune. Le déneigement se fait par demi voie, ce qui double les longueurs indiquées ci-dessus.

Actuellement, 5 agents, voire 6 dans les cas exceptionnels, sont mobilisables pour assurer les permanences de déneigement, ce qui est notoirement insuffisant.

En dehors des heures de fonctionnement normal du service, de 7 heures du matin à 14 heures 30, une équipe d’astreinte de déneigement est mise en alerte lorsque le bulletin régional de METEO-FRANCE annonce un risque de chute de neige.

Deux agents communaux assurent alors le service entre 14 heures 30 et la reprise du poste du matin à 7 heures. Toutefois, sauf exception, aucun déneigement n’est assuré la nuit, entre 22 heures et 04 heures du matin.

Le déneigement s’effectue en principe du Nord vers le Sud, c’est à dire du Peychagnard vers La Sauzie. En fonction de l’intensité des chutes de neige, et du fait que l’on effectue ou pas le déneigement des voies et places annexes, des parkings, des cours d’écoles... le déneigement de la commune prend entre trois heures et demi et cinq heures.

Les équipes de déneigement disposent d’une large autonomie pour modifier, en fonction de leur expérience du terrain, des risques et des besoins, l’organisation du déneigement.

Seules les voies publiques et leurs annexes (routes, rues, places, parkings publics...) sont déneigées, ainsi que les voies de desserte principales des lotissements et groupes HLM. Ne sont pas déneigés les cours, voies et accès privés, parkings privés, chemins ruraux...

Le matériel de déneigement est ancien, relativement complexe, il subit de grosses contraintes et s’use rapidement, il nécessite assez fréquemment des arrêts pour maintenance et remplacement des pièces d’usure.

Nous ne pouvons donc pas assurer 24 heures / 24 un déneigement parfait en tout point de la commune, nous faisons pour le mieux en fonction des moyens dont nous disposons !

De la pouzzolane, du mâchefer, des gravillons...

Après plusieurs années d’expériences négatives, nous avons décidé d’abandonner l’utilisation du sel de déneigement et de revenir à la méthode d’épandage de pouzzolane (roche volcanique broyée) de mâchefer (scories de chaudières à charbon) et/ou de gravillons déjà utilisée il y a quelques années.

Cette technique est également utilisée par la DDE sur les voies secondaires et dans les secteurs à forte sensibilité environnementale.

Le sel, pour être efficace, nécessite de mettre en oeuvre des méthodes et des moyens de raclage après application dont nous ne disposons pas, son efficacité est nulle en dessous de - 5°, le résultat du salage est donc souvent l’inverse de l’effet escompté.

Par ailleurs, le sel a un effet désastreux sur l’état des revêtements de voirie, son caractère hydrophile entraîne des remontées d’eau dans les bitumes et enrobés qui les fragilisent et les rendent gélifs...  Son coût est également très élevé et il doit être utilisé, pour être efficace, régulièrement et en grandes quantités...  Enfin, son effet sur l’environnement et en particulier sur les eaux de surface constitue un élément non négligeable de pollution.

Equipements spéciaux obligatoires...

La viabilité hivernale est une contrainte incontournable lorsque l’on habite en moyenne montagne, dans des secteurs en forte pente, exposés aux intempéries. Il convient donc que les usagers et les habitants en tiennent compte et disposent des équipements automobiles nécessaires et modifient leurs comportements en fonction de ces facteurs de risque. Des panneaux de signalisation routière et les arrêtés municipaux réglementaires viendront compléter cette information.

En hiver, le risque de verglas est permanent, soyez vigilants, adaptez votre conduite et votre vitesse, anticipez !

Afin de pouvoir intervenir efficacement, il faut être informé rapidement de l’existence des risques, à cet effet, nous mettons en place nos propres moyens d’alerte.

Pour pouvoir déneiger, il faut pouvoir passer...Cela parait une évidence, mais souvent notre chasse-neige reste bloqué par des véhicules mal garés, c’est en particulier le cas dans le village du Villaret et dans la cité du Grand Meney.Nos chauffeurs ont des consignes très strictes : il n’est pas question de prendre le risque d’endommager un véhicule en stationnement. L’inconscience et l’incivisme des uns peuvent donc entraîner l’absence de déneigement pour les autres...La conduite de l’engin de déneigement est pénible et délicate, respectez les chauffeurs...

L’engin de déneigement, lorsqu’il est en action, est prioritaire, comme l’indique son gyrophare bleu.